Page d'accueil

Rendez-vous en salon chaque 1er jeudi du mois à 21 heures !
Prochains RDV: jeudi 5 avril, 3 mai, 7 juin...


EUREKA est le nom d'un micro-serveur Minitel RTC qui a fonctionné à Rennes (Ille-et-Vilaine) de 1992 à 1995. Durant ses trois années d'existence, le serveur a enregistré plus de 12.000 appels provenant de plus de 300 personnes. Aujourd'hui, presque dix ans plus tard, il est de nouveau possible d'accéder à EUREKA, mais par Internet cette fois. (On utilise le terme RTC par opposition aux serveurs accessibles par numéros courts de type 3615 qui, eux, utilisent le réseau Transpac).

Comment s'y connecter ?

EUREKA est accessible au travers d'une simple connexion TCP sur eureka.rxl1.com:3615. Bien sûr, vous aurez besoin d'un émulateur Vidéotex qui sache gérer une telle connexion TCP (plutôt qu'une simple connexion par modem RTC).

Linux
Sous GNU/Linux (et autres Unix tels que FreeBSD ou Solaris), la solution de loin la plus simple consiste à utiliser Xtel, l'émulateur Minitel sous X de Pierre Ficheux.

Par exemple, si vous utilisez la distribution Debian, Xtel peut facilement être installe automatiquement en utilisant, en tant que super-utilisateur, la commande suivante :
# apt-get install xtel
Si votre distribution ne vous permet pas d'installer Xtel automatiquement, vous devrez alors compiler les sources vous-même.

Ensuite, vous devrez éditer le fichier /etc/xtel/services (ou /usr/lib/X11/xtel/xtel.services) afin d'y ajouter la ligne suivante :
@pipe,Eureka,eureka.rxl1.com:3615
Au prochain lancement d'Xtel, un nouveau choix "Eureka" devrait apparaître dans le menu "Services".

Je vous recommande d'utiliser l'option -ng qui utilise des niveaux de gris plutôt que des couleurs lors de l'émulation : c'est bien plus réaliste.



Windows
Sous Windows, il est conseillé d'utiliser le programme ASConnect d'Olivier Marcoux (Wizard). Saisissez l'adresse eureka.rxl1.com et le port 3615.

Autrement, vous pouvez utiliser le programme HyperTerminal qui, dans ses versions récentes, dispose d'une émulation Minitel et de la possibilité de se connecter en utilisant TCP/IP plutôt qu'un simple modem RTC.


Java
Cliquez ici pour un accès direct en Java !


( si vous possédez les instructions pour d'autres
systèmes d'exploitation, merci de me contacter.
Email en bas de page )

À propos d'EUREKA

EUREKA, comme de nombreux autres micro-serveurs RTC à l'époque, propose de nombreux services à ses connectés :

Boîtes aux lettres (BALs)
Ce service est très similaire au courrier électronique d'Internet. Chacun pouvait laisser un message dans la BAL d'un autre utilisateur du serveur, et ce dernier consulterait ses messages lors de sa prochaine connexion.

Chaque BAL était également doté d'un "répondeur" personnalisable, c'est-à-dire un message qui s'afficherait sur l'écran avant qu'on puisse vous laisser un message, tel le message d'accueil d'un répondeur téléphonique.

Il était également possible de consulter la liste des messages envoyés et les accusés de réception associés, ainsi que de dévier son courrier vers une autre boîte aux lettres.

Voici le menu principal des BALs:

Sommaire des BALs
Rubriques
Les rubriques sont assez proches des newsgroups d' USENET, ces forums thématiques où différents utilisateurs peuvent échanger leurs opinions et débattre d'un sujet (plus ou moins !) précis.

EUREKA propose des rubriques techniques (informatique, électronique, calculatrices...) mais également conviviales (musique, cinéma, humour...)

La Tribune, quant à elle, est une rubrique générale où chacun pouvait parler de tout et n'importe quoi. Parfois, la Tribune était le témoin privilégié d'événements importants, tels que l'incendie de l'ancien Parlement de Bretagne dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 février 1994 :

Incendie

À d'autres moments, la Tribune aurait presque pu être déclarée d'utilité publique :

Sida


Dialogue en direct
Comme aujourd'hui sur Internet, EUREKA permettait à plusieurs personnes connectées simultanément de dialoguer en direct, au travers des contacts (messages envoyés séparément les uns à la suite des autres), de télégramme (courts message affichés en haut de l'écran) ou des salons (véritable dialogue interactif où l'écran est divisé entre chaque participant).

Ctc
Salon
En salon, comme vous pouvez le constater sur la copie d'écran ci-dessus, il était possible de définir un logo, c'est-à-dire un court graphique qui s'afficherait en lieu et place de votre pseudonyme. Devant ce logo (ou le pseudonyme si aucun logo n'a été défini), un sigle indiquait le niveau du connecté (voir plus bas).
Jeux
EUREKA proposait plusieurs jeux, auxquels l'on pouvait jouer soit seul, soit entre 2 connectés ou bien encore contre le serveur. Le Puissance 4 et l'Othello (également appelé Reversi) étaient les favoris, mais EUREKA proposait également un démineur, un jeu de taquin, un labyrinthe en 3D ainsi que plusieurs quizz.

Demineur

P4

Laby

Téléchargement
EUREKA proposait également le téléchargement de plusieurs méga-octets (une quantité assez conséquente à l'époque) de programmes du domaine public, pour la plupart en provenance des États-Unis ou d'Angleterre, mais certains d'origine française. La collection comprenait notamment des programmes pour calculatrices HP et pour le Portfolio d'ATARI.

Les protocoles de téléchargement disponibles étaient BBT par Jean-Claude Michot (JCM) et Moondial par Jean-Christophe Boggio (Cat) et Thierry Bernard (Mumbly). Ces deux protocoles étaient spécifiquement écrits pour fonctionner au travers d'un minitel et de sa liaison n'utilisant que sept bits de données au lieu de huit.

Comment EUREKA se faisait connaître

Le premier magazine grand public dédié au minitel était Minitel Magazine, dont voici la couverture du premier numéro (janvier/février 1984) :



À la fin des années 80 et au début des années 90, la publication disponible en kiosque qui a certainement fait le plus connaître les RTC auprès du grand public était Le Télémateur Illustré, dont le rédacteur en chef était Philippe-Charles Nestel. Chaque numéro comprenait un annuaire des RTC, tant de Paris que de province, ainsi que des articles divers sur l'actualité des micro-serveurs et de la télématique en général.


(Si P.C.N. ou d'autres membres de l'équipe lisent ces lignes, nous avons besoin de leur autorisation pour scanner et mettre en ligne des anciens numéros. Email en bas de page. Merci.)

D'autres publications à plus large diffusion, comme Science et Vie Micro (SVM), ont également contribué, notamment au travers de numéros hors-série, à faire connaître la télématique en général mais aussi les RTC en particulier.

EUREKA était également associé au fanzine Casio News créé par Anthony Tardivel :



Des affiches de publicité, plutôt sommaires, étaient également brièvement posées dans les espaces à affichage libre de la ville de Rennes :

La vie sur EUREKA

Comme c'était l'usage sur de nombreux autres serveurs, certains connectés sur EUREKA (la plupart d'entre eux sur la fin !) possédait un titre spécial :
  • Sysop (System operator) : ce statut était réservé au seul créateur et responsable du service.
  • Cosysop : ils sont les adjoints directs du sysop et veillent à la continuité du service sur le plan technique ainsi qu'à la légalité des contributions dans les espaces publics)
  • Sysanim : ils sont responsables de l'animation des espaces publics du serveur (salons et rubriques)
  • Sysrub : ils sont responsables de l'animation d'une rubrique particulière
Certaines personnes se connectant depuis leur lieu de travail, il était parfois utile de pouvoir simuler une connexion sur l'Annuaire Électronique:

AE
Certains connectés étaient parfois franchement menaçants :

Menaces

La concurrence entre serveurs était parfois cruelle sur la place de Rennes, ce qui nous a valu cette parodie :

Parodie

ainsi que cette « publicité » détournée :

Pub

Finalement, le doublement du prix des communications locales, introduit par France Telecom le 15 janvier 1994, a porté un coup fatal à EUREKA, le nombre d'appel ne cessant de baisser chaque mois jusqu'à la fermeture du serveur le 28 décembre 1995 :

F1ermeture

Bref historique

Technique

Voici maintenant presque dix ans, la configuration du serveur était la suivante :

Configuration

Le serveur tournait sur un ordinateur AMSTRAD PC 1512 (en bas a gauche) avec disque dur 20 méga-octets sous MS/DOS version 3.20.

Deux modems étaient utilisés :
Un Minitel 1B, de marque Télic-Alcatel (en bas a droite), était également relié au serveur afin de permettre des connexions en local.

Un ordinateur de type 386 SX-16 servait au développement et à la compilation du logiciel serveur. Il était relié à l'AMSTRAD grâce à une liaison série, ce qui permettait la mise-à-jour à distance du logiciel installé sur ce dernier.

Un Minitel 2, de marque Philips (en haut a droite), était relié au 386 afin d'effectuer des tests en local. Ce même Minitel 2 était également connecté à la deuxième ligne téléphonique, ce qui permettait d'appeler des serveurs extérieurs lorsque cette dernière n'était pas occupée.

Le logiciel serveur EUREKA était écrit entièrement en langages C et assembleur 8086. L'assembleur était nécessaire pour la gestion des ports séries ainsi que le multi-tâches afin d'assurer une vitesse d'exécution suffisante sur un processeur 8086 cadencé à 8 MHz seulement.

Voici une capture de l'écran, plutôt sommaire, du serveur, avec la liste des connectés et les dernières lignes de la trace :



Voici l'historique des modifications faites au serveur entre 1992 et 1995 (extrait du fichier EUREKA.H) :
 20/12/92    Lancement du serveur sur RTC à minuit
13/02/93 Liste des connexions logiques par *ACC (SysAnim et plus)
13/02/93 Modification d'un message en rubrique par [Correction]
14/02/93 Changement du système de fonctionnement des salons
(c'est l'autre qui prévient qu'il a écrit, et non pas
moi qui doit vérifier sans arrêt s'il n'a pas écrit)
14/02/93 Commandes *LTR et *ETR pour lire et écrire en Tribune
18/02/93 Signe "R" (Répondeur) dans *ANN pour les SysRubs et supérieurs
20/02/93 Commande *RES pour virer quelqu'un au Labyrinthe
21/02/93 Les fichiers sont toujours ouverts (int ...._Handle)
27/02/93 Les répertoires sont définis dans le programme de configuration
28/02/93 Installation des Fantômes
02/03/93 Sélection du nombre de Fantômes depuis le panneau de config.
02/03/93 Commande *MAP depuis le Labyrinthe (SysRubs et +)
02/03/93 Commande *PSAL pour forcer le nombre de places en salon public
02/03/93 Affichage des pseudos par *[Répétition] en salon
03/03/93 Gestion des touches [Suite] et [Retour] dans SendCtc();
06/03/93 Commande *DRING
10/03/93 Les CoSysops peuvent modifier un message écrit en Bal
11/03/93 Commande *TRK
13/03/93 Correction d'un bug dans Commtel.Asm
20/03/93 Installation du *TRACE et *DEBUG
29/03/93 Compilation sous Borland C++ 3.1
29/03/93 Commande *MSI
03/04/93 Editeur d'environnement dans *MSI
04/04/93 Commandes *MSG et *LM
10/04/93 Commandes *DMEMO et *PMEMO
11/04/93 Commande *KILL
11/04/93 Commande *ML
24/04/93 Commande *FANT
25/04/93 Commandes *INS, *DEL et *PCTC
27/04/93 Commandes *TEMC et *DDC
08/06/93 Tarificateur rippé sur EInstel
13/07/93 Sur 1512, le serveur tourne sans buffers d'écrans (+20Ko)
20/08/93 Editos, mémos dans l'éditeur
27/11/93 Rouleau en 80 colonnes (*R80)
28/12/93 Affiches, Salons, Quizz... dans les Rubriques
02/01/94 Passage en long de la durée des cnx du jour (EUR????.STA)
22/02/94 Installation du jeu du Démineur avec scores
26/02/94 Commande *BLK (mode muet d'R-Tel)
04/03/94 Fichiers Spy et commande *SPY
22/04/94 Hit des connectés (minutes de connexion)
21/05/94 Edition du texte d'une mémo
28/05/94 Insertion et suppression sur plusieurs lignes dans Editeur()
31/05/94 Suppression automatique des BALs dont les propriétaires ne se
sont pas connectés depuis plus d'un an
04/07/94 Installation du jeu du Taquin
02/08/94 Installation des Tours de Hanoï
12/09/94 Correction d'un bug dans insbal()
en création de la première BAL d'une lettre
22/10/94 Accès à Internet (E-Mail) par *NET
02/11/94 Gestion du modem ATTEL MDE 423 prêté par Rod
11/11/94 Gestion de la mémoire paginée (EMS)
15/01/95 Accès au 486 par *UNIX
13/05/95 On peut écrire en Bal sans en avoir
05/10/95 Jeu du Puissance 4 contre le serveur avec scores
04/11/95 *DRING silencieux pour les non-certifiés
Les pages Vidéotex du serveur sont réalisées à l'aide du logiciel Concept par Thierry Jaouen (Logicos).

À propos du portage sous GNU/Linux

Quelques points sont à noter à propos de la recompilation d'EUREKA sous GNU/Linux :

Liens

L'ancien serveur parisien Pinky de Godefroy Troude (God) a sa page (très complète !) sur http://www.troude.com/Pinky/Index.html-ssi

Le serveur parisien Pulsar d'Olivier Marcoux (Wizard) a sa page sur http://omarcoux.free.fr/pulsar

Ellis de Bruno Dassas, l'un des plus anciens serveurs parisiens, a ré-ouvert
son forum sur http://forums.siteparc.fr/forums/ellis/

STUT ONE, logiciel serveur monovoie
(libre, sous licence GPL) pour ATARI ST : http://www.fplanque.net/StutOne/

Il existe aussi un serveur Vidéotex anglais (Viewdata) accessible par Internet : http://www.ccl4.org

À propos de cette page

Les copies d'écran ont été réalisées avec l'émulateur Xtel ainsi que les utilitaires xv et ImageMagick. Le diagramme a été réalisé avec gimp.

Remerciements à Deadsmile (alias Stegozor) pour le test bêta de la version GNU/Linux !

Contact:


Le contenu de cette page est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).

$Id: index.html,v 1.9 2004/12/29 14:33:50 selline Exp $